Ma maitresse n’est pas là, j’ai eu un remplaçant lundi.

Quand mes collègues l’ont vu arrivé, elles se sont marrés les garces (c’est amical hein !).

On l’a toutes eu au moins une fois celui-là, et on en a toute gardé un souvenir…particulier…

Chez ma copine de grande section il lui a taillé tous les crayons, et il a terminé le travail des élèves pour aller plus vite…

Chez ma copine des moyens il s’est tapé un roupillon pendant un temps calme dans la classe…Si si !

Et moi l’année dernière quand il est venu une journée, il m’a chanté (mal) du Johnny … J’avais une Marie dans la classe, donc dès qu’elle venait lui demander un truc, ou dès qu’il lui demandait un truc, on avait droit à « oh Marie, si tu savais… » … Inutile de te dire qu’à la fin de la journée j’avais envie que Marie se cache pour qu’il se taise !! Mais lui il a adoré sa journée ! Il a ri à chaque fois qu’il sortait son bout de chanson…

Donc, le voilà de retour, lui et son sourire niais…Oh il n’est pas méchant (manquerai plus qu’il morde), mais sans méchanceté, je l’ai surnommé « mouligasse en chef » Parce qu’en plus d’avoir un humour de gags pas drôles à répétition, il est mou de chez mou !! Il est tellement mou que les enfants ne le suivent pas, ne l’entendent même pas…tu me diras lui non plus il ne les entend pas…Et joyeux bordel dans la classe ce jour-là !! Et malgré ses lunettes cul de bouteille il ne les voit pas non plus…Même quand ils se mettent debout sur le banc pendant le regroupement face à lui…

Ça a commencé dès sa prise de parole en classe. Il a fait l’appel…Et là…Bien que nous ne soyons que 19 ce jour-là en classe, il en a compté 23…Normal, quand il donnait un prénom tout le monde parlait de tout et de rien, donc lui, il prenait ça pour un « présent ». Il les a quand même comptés pour confirmer son chiffre… « ah tiens…19… » Vilaine que je suis, je suis restée le nez dans mes cahiers, il va se débrouiller va ! Refaire l’appel, se rendre compte de sa bêtise ou faire appel à moi…Mais non…Il prend le cahier et note « bon, vous êtes 23 » Alors là quand même je parle :

« – Non, ils sont 19

-Ok 23…

Je me lève et m’approche, au cas où….

-Ils sont 19

Et il referme le cahier et dit, sans provocation ni humour

-Voilà, 23 ! »

A partir de là j’ai arrêté de lutter hein…J’aurai pu, au retour de récré, lui faire le plan foireux « mon dieu ils ne sont plus que 19 !!!! On a perdu 4 élèves en cours de récréation !!!! » ça l’aurai occupé pour la journée ! Mais bon, franchement, j’ai du boulot et il ne me donnait pas envie de m’amuser…

Par contre lui, il avait très envie de s’amuser… Il a mis les enfants en ateliers libres. J’ai sorti de la pâte à modeler (oui parce que du coloriage pour tous ça n’a pas trop plu…), il a mis des coloriages partout, et les enfants faisaient et allaient où ils voulaient…Bruyamment…se disputant, souvent, se tapant dessus (j’intervenais je te rassure hein ! j’ai une conscience pro…), gribouillant partout…Je m’en suis rendu compte le soir, certains avaient écrit sur les chaises, chose qu’ils ne font jamais !

Et lui ? Eh bien, tout d’abord il est allé s’asseoir à la table de la pâte à modeler…Pour les surveiller ? non…Pour jouer avec eux ? non…Pour jouer seul !! Si si !! D’abord il s’est mis au bout de la table, donc loin des titis, il a pris une boule de pâte, un rouleau et il parlait seul (oui !) il parlait dans sa barbe (qu’il n’a pas, il aurai plutôt des lèvres molles et baveuses tu vois !) et le voilà qu’il joue avec sa pâte à modeler « je fais un gâteau, un gâteau à la pistache parce qu’il est vert hihi… » Heureusement qu’aucun gosse n’est venu lui piquer le rouleau pour étaler sa pâte, il aurait été foutu de me faire une grosse colère et pourquoi pas de se faire pipi dessus !

Après, comme les enfants hein, quand la pâte à modeler l’a soulé il est allé faire autre chose… Un collier de perles…puis fouiller la classe…Tout ça sans regarder ni même voir les enfants… De temps en temps quand il y en avait un qui criait trop fort, embêté par un autre, il disait, dans le vide, « oh hé…Faites pas trop de bruit hein » Sa voix trainante ne dépassait pas les hurlements des gamins, mais il l’avait dit, donc pour lui c’était fait, le silence était là…Où ? je ne sais pas, mais au moins dans ses oreilles à lui !

Quand cette journée interminable (et minable) s’est finie, les enfants se sont habillés pour partir à la maison. En ce moment ils sont dans la période « caca boudin ». Ils adorent, ils se traitent de caca boudin et c’est l’insulte suprême pour celui visé ! On coupe court à ce genre de petit jeu normalement, et ça cesse…Jusqu’à ce qu’ils se retrouvent en récré ou qu’ils le chuchotent tout bas dans le rang. Mais on joue le jeu, on n’entend pas toujours…C’est mieux de se faire traiter de caca boudin que de grosse merde hein !

Et là, alors que j’essayais tant bien que mal de les calmer (je te raconte même pas dans quel état d’excitation on les a rendu aux parents ce soir là !), il arrive et rigolant et dit aux gamins :

« Caca boudin ? ha ha ! C’est vous les cacas boudins !! » et le voilà qu’il se comporte comme un gamin de 3 ans « toi t’es un caca boudin ahah et toi aussi t’es un caca boudin ahah » Je te jure qu’il y a certains enfants qui m’ont regardé, ne sachant pas si finalement, comme le maître il le fait, on n’aurait pas le droit…et certain, jte jure, du haut de leur 4 ans, je les ai vu poser un regard désespéré sur le genre adulte….

Enfin heureusement, il n’était là que pour un jour ! Sinon j’aurai dû lui préparer des activités pour la semaine, histoire de l’occuper quoi ! Ou alors j’aurai changé sa couleur de pâte à modeler pour qu’il me fasse un gâteau au chocolat au lieu de la pistache… En tout cas, lui il a kiffé sa journée en maternelle…Il a même voulu faire la sieste, mais j’ai refusé ! Je suis sure qu’il ronfle en plus !