Au départ j’avais pas l’intention d’en faire un article, puis quelques détails cocasses me sont revenus en tête, alors pourquoi pas te raconter ?

Hier soir donc, nous étions de concert. Hoshi (“la marinière” et compagnie), c’était le deuxième pour p’tit loup (cet été on est allés voir Big Flo et Oli et on a bien déliré tous les deux!) et le premier pour nous dans cette salle-là.

Perdue au milieu des vignes et des champs d’olivier, la salle n’est pas spécialement grande vue de l’extérieur…mais vue de l’intérieur non plus à vrai dire ! Pas de place assise, tout le monde debout ou accoudé au bar, car oui, il y a un bar dans la salle. Soda et compagnie, mais aussi, et surtout, verre de bière, coupe de vin blanc ou rosé et coupe de champagne.

Contrairement aux concerts auxquels j’ai assisté jusque-là, celui-ci avait des faux airs de Garden party bobo chic dans la pairie. Oui, c’est un nouveau concept (très personnel) mélange de soirée Garden party pour le côté madame bon chic bon genre sur talons hauts, brushing lissé de dingue (alors que moi j’avais mal aux pieds avec mes baskets et que mes cheveux ont bien sentis l’humidité et s’en sont donné à cœur joie pour frisoter dans tous les sens !), et de bobo chic pour le côté mecs chics avec écharpe sur les épaules, barbes de 3 jours hyper maitrisée et toujours leur putain de cheveux collés au crane (alors que les miens…bref ! on a compris !).

Je ne me suis pas senti vraiment à ma place au milieu de ces gens en fait, mais bon, j’étais pas venue pour eux moi…N’empêche, quel « plaisir » d’observer et d’écouter ces gens !

Oh j’oubliais ! en plus du bar, il y avait à l’extérieur de la salle, un food truck. Bon là, j’avoue que voir des bobos chis bouffer des frites bien grassouilles avec les doigts ça me rendait dingue, « mais Bernaaaard, où vais-je essuyer mes doigts gras ? » …Avant de constater que…dans les cornets de frites du food truck il y a avait…Des minis fourchettes en plastiques pour pas que madaaaame ne se graisse ses petits doigts délicats !! Même pas les doigts ils auront de gras ces cons !!

Pas écolo les fourchettes en plastique hein. Jte rassure (ou pas) pas écolo non plus les bobos…certain, ils ne se gênaient même pas pour poser frites et boissons sur les enceintes dans la salle (pas les femmes enceintes hein ! les trucs pour le son !), et becqueter transquilou comme s’ils avaient posé ça sur la table du salon quoi « Rooooger, ne met pas tes coudes sur l’enceinte s’il te plait » et pire encore, pour laisser leur déchet partout !! Ils devaient avoir peur de se salir les mains en touchant les poubelles…

Avant que le concert commence, j’avais repéré, par la fenêtre de la salle, un joli petit olivier, éclairé par un spot au sol. J’attendais que la bonne lumière arrive pour le prendre en photo… Au fil de la soirée, quand il m’a semblé que c’était bon, j’ai regardé par la fenêtre…Mais impossible de prendre ma photo…Des feignasses cradasses avaient largué verres, cornets de frites et autres déchets sur la fenêtre…. Plus de vue sur le bel olivier…(j’ai pris une photo d’un autre olivier plus tard, et ailleurs)

Bref, j’étais venue pour te parler du concert ! Alors on était super bien devant, mais quand on n’est pas grand on est vite…Super mal devant ! A moins d’être collés à la scène y’a toujours un plus grand qui vient gâcher ta vue hein… Avant que ça commence, une rouge décolorée (non, pas une rousse, ses cheveux étaient rouges !) s’adresse à Ptit Loup « Alors ? Tu aimes Hoshi toi ? » heu… « bah oui » qu’il a répondu ptit loup…En même temps…A moins d’aimer baigner dans la foule pour sentir les dessous de bras des autres ou d’avoir été obligé de venir avec moi, je ne vois pas très bien pourquoi il serait venu loulou… « ouais comme ma mère a prévu de picoler c’est moi qui vais conduire »…Mais bon, dire ça à 10 ans c’est pas très crédible…Quoi que, vue la question que la rouge a posé, elle aurai pu y croire… Et cette conne…Heu dame, pardon ! Continue « tu veux te mettre devant moi ? Tu y verras mieux » Mon fils, pas sauvage mais presque refuse, alors, se voulant aimable, la dame rouge toute souriante ajoute « Ta maman peut venir aussi, vue sa taille, ça ne devrait pas trop me gêner » Oooh mais elle est trop aimable la dinde peinturlurée !! Je lui souri de toutes mes dents,(en rêvant de péter les siennes) la remercie aussi aimablement qu’elle « non ça ira, je vois très bien là » C’est pas vrai hein ! mais je m’en fous ! Non mais oh !! Avec le recul je me dis que j’aurai dû accepter et faire exprès de sauter devant elle toute la soirée pour lui montrer que je suis peut être petite mais j’ai du rebond ! (elle aurait vu….et pas vu…vu…et pas vu…boing boing !) Ou alors j’aurai demandé à Ptit loup de me postillonner dessus pour que mes cheveux frisotent au point de ressembler à la crinière des jackson five ! (mates à traver des cheveux pas décolorés tiens !)

Oh y’a pas eu que la rouge ! Y’a aussi eu une blondasse, coupe de champ’ à la main qui me passe devant et s’arrête pile devant moi…Elle faisait facilement une tête de plus que moi ! Le concert n’avait pas commencé et elle n’était là que pour papoter avec une copine mais moi j’avais pas forcément envie de mater son grand dos !! (Ni d’entendre ses glousseries de grande blonde qui a commencé à picoler) Je ne sais pas pourquoi mais quand elle est repassée devant moi j’ai eu envie de tendre ma jambe « oups bah alors ! vous avez chu ! » Plus tard dans la soirée elle est repassé avec sa coupe et un cornet de frites à fourchettes et là j’avoue que je me suis dit que j’aurai dû baver sur le sol pour qu’elle glisse wizzzz ! « oh bah alors ! faites attention ça glisse un peu par ici »

A la fin du concert, très sympa, tout ce beau monde est resté un peu. Les coupes de vins ont fini en bouteilles. Ouais c’est la première fois qu’on voyait des bouteilles de vins chics à un concert avec des gens même pas bourrés ! Ils sont forts ces snobs alors ! Nous on est repartis, ptit loup ravi, moi avec la voix usée d’avoir crié (pas dans les oreilles d’une blonde ou d’une rouge mais tant pis !) et on s’est arrêté sur une aire d’autoroute pour boire un coup…A notre hauteur !