Ma mémoire a ça de bon, elle sélectionne ! Ok elle est bien cramée et ça ne va pas en s’arrangeant avec l’âge mais quand même, elle a cette faculté de tri sélectif qui me rends bien des services !

Ça fait longtemps que je sais, et que je n’y pense pas, surement parce que c’est mieux comme ça ! J’ai rendez-vous à 14h 30 chez le dentiste !Et là, bien obligée, j’y pense dès le réveil…Que vais-je me mettre ? J’adore les décolletés moi, mettre mes atouts en avant (et le fait qu’ils tiennent encore « debout »… grâce à un bon soutif quoi !) Bref, j’aime bien les décolletés mais là, je me suis dit que ça pouvait paraitre un peu provoc quoi ! je n’ai pas envie qu’il louche sur ma poitrine et, par distraction, me ratatine la gencive en passant ! Pas que je pense avoir une paire de lolo à faire loucher tous les dentistes de France mais j’le connais pas moi ce mec !Car oui, là est le problème (un des problèmes !) il n’a jamais eu l’honneur et le privilège (ah ah !) d’avoir accès à mes dents ! J’y ai mené tout le monde avant, histoire de tester quoi ! Mon petit de 9 ans, ma fille de 20 ans et même mon homme ! Tranches d’âges différentes, sexes différents, histoire d’être sûre ! Il n’a massacré personne, a laissé une bonne impression (et une bonne dentition) donc…

Puis faut l’avouer j’ai tellement de tartre que j’en ai peur de me boucher les tuyaux !

Me voilà donc, à 14h20 devant la secrétaire du dentiste. Je me suis quand même donner quelques ultimatums « si je trouve pas de places pour me garer je repars ! » ou encore « si la secrétaire est trop conne j’me barre »…Manque de bol j’ai trouvé une place de suite et la secrétaire a été sympa ! Pfff ! Elle m’enregistre (j’ai espéré le « madame Calimero ?Ah non désolée, je ne vous ai pas sur mon planning de rdv…on va devoir prendre un autre rdv pour dans, au moins, 6 mois ! »). Elle me remet un petit questionnaire basique, histoire de savoir si j’ai eu des trucs graves, des traitements ou autre…

A peine j’ai posé mes fesses sur un siège de la salle d’attente pour remplir mon questionnaire avant que le doc vienne nous chercher ma copie et moi, que l’assistante du dentiste est près de moi, je ne l’ai même pas vu venir et j’ai même l’impression qu’elle m’a caressé le bras, comme je fais aux gamins quand ils ont un petit chagrin, et elle m’a presque susurré à l’oreille « Quand vous serez prête vous viendrez, on va passer une petite radio panoramique avant de voir le docteur » Je suis prête !! C’est bon hein ! J’arrive tout juste à me souvenir de mon prénom pour le questionnaire alors je vais passer la radio et je re-reflechis après !

Je suis donc la dame à la voix qui se veut rassurante dans une salle minuscule pour la radio.

« Vous devez enlever vos bijoux…

-J’ai un piercing, je l’enlève aussi ? » Putain à un moment j’ai eu peur qu’elle me demande où j’avais le piercing ! Je suis en stress mais quand même j’avais compris que la radio était de la bouche hein ! Mais je suis tellement à cran que pour relâcher la pression si elle m’avait demandé où était le piercing j’aurai été foutu de répondre « au nombril » (ou pire encore !) On a évité l’humour naze ouf !

Elle m’explique le déroulement de la radio, va y avoir un truc qui va tourner autour de ma tête et patati et patata je ne l’écoute pas ! J’ai le regard braqué sur l’espèce de tige que j’ai devant moi et qu’elle a dit que je devais mordre pour la radio…Je cherche le mécanisme pour changer de tiges à chaque nouveau patient, je ne le vois pas !! J’ai l’impression de voir des millions de petits microbes dégueu de bouches cradingues qui me font coucou depuis cette fameuse tige !! Je vais y laisser ma santé en plus de mes dents quoi !!!! Elle me demande de poser mon menton sur une petite plateforme, comme on fait chez l’ophtalmo ; sauf que là, je vais avoir la tige entre les dents. J’veux pas y aller ! Et là, au moment où je suis tout près de cette chose hideuse, l’assistante dentaire y colle un espèce de mini préservatif…ou plutôt un bout de doigt de gant en latex (avouez que vous visualisez plus facilement le mini préservatif hein ?)

Me voilà dents serrées sur cette chose au gout écœurant au gout puissant de latex. Et face à moi y’a un miroir…dans lequel je me vois…Super ! J’adore ! J’avais déjà l’impression d’être ridicule, grâce à ce miroir j’en suis convaincue ! Allez chez le dentiste et vous perdrez toute votre dignité moi j’vous le dit !

Le supplice terminé, elle me dit que je peux remettre mes bijoux…Ouais bah je les remettrai chez moi ! Elle est là là, elle attend ! Je ne vais pas lui montrer comment je bave pour remettre mon piercing non ?! Puis faut que j’aille finir de remplir mon questionnaire avant que le doc vienne me chercher moi !

Retour en salle d’attente. Où forcement on me dévisage quand je reviens « Quoi ? J’ai un bout de latex entre les dents ou quoi ?! », « tu veux ma photo peut être ? Bah va demander mon panoramique ça t’occupera ! »

J’ai tout juste posé mes fesses que le dentiste est là, face à moi, sourire étincellement (son sourire c’est sa publicité hein !) Décidément c’est une habitude ! A quoi elle sert la salle d’attente ici si on ne peut même pas attendre ?! Alors je le suis, mon p’tit stylo et mon questionnaire à la main…C’est fou ce que les médecins marchent vite quand ils vous mènent à leur cabinet ! A moins que ça ne soit le manque de motivation pour moi à aller là-dedans en sautillant comme un cabri !

Je m’assoie et il m’invite (tu parles d’une invitation toi !) à finir de remplir le questionnaire ! Là ? Comme ça ? Face à lui qui me regarde ? Et en étant si loin de la table ! Soit j’écris bras tendu soit je m’assoie sur le bord des fesses…J’opte pour le bord des fesses ! ça fera moins ridicule…Sauf si je glisse ! Bah au moins je ne viendrai pas pour rien, il pourra examiner mes dents planter dans son bureau!

Rien ne me vient ! Encore moins que dans la salle d’attente ! Je ne sais plus si j’ai déjà subit des interventions chirurgicales, si j’ai de l’hypertension, du diabète. je n’ai rien moi merde ! J’ai juste du tartre!! Je termine « lu et approuvé » et je signe (une signature méconnaissable, je ne sais plus signer non plus !) ouf ! enfin c’est fini pour l’épreuve écrite !

« Alors, qu’est-ce qui vous amène »

« Ma voiture » N’est pas une bonne réponse si ? Ne connaissant pas le dentiste et sachant qu’il aura tout un tas d’outils beurk à sa disposition pour me fraiser la gueule, je vais éviter les vannes hein ! On ne se connait pas ! Alors, je lui raconte que je n’ai pas vu de dentiste (sauf Amir à la télé mais il n’est plus dentiste alors ça compte pas !) depuis environ 6 ans (mouhaha mensonge diabolique mais va le prouver toi ?!) parce que la dernière fois que j’en ai vu un, j’ai énormément souffert au détartrage, du coup je me suis dit fini j’en verrai plus ! Genre le mec il va se dire « oulala faut pas que je la fasse souffrir sinon elle reviendra plus » ouais ouais…

Il m’explique, ma dentition radiographiée sous les yeux (c’est fou le nombre de dents que j’ai, dis donc !) que j’ai une toute petite carie en haut à gauche…Et là…Je ne l’écoute plus…Putain mais c’est où la gauche ? Et C’est où la droite ? J’essaye de me souvenir avec quelle main j’ai écris ! je ne peux pas mimer, il va se demander ce que je fou ! Je ne peux pas lui redemander mon questionnaire en prétextant que j’ai oublié de dire un truc, je ne saurai pas quoi écrire et puis en plein exposé sur mes quenottes ça serai mal poli de l’interrompre pour un truc sans rapport… Alors je croise les doigts…Pourvu qu’il ne me demande pas à un moment de me tourner sur la droite, je vais me tromper c’est sûr et il va me faire le sourire du joker avec son scalpel…je sais il n’a pas de scalpel le dentiste ! Eh bah moi à ce moment-là, je suis même foutu de l’imaginer avec une tronçonneuse hein !!

Il m’explique qu’il va faire le détartrage aujourd’hui (pourtant on aurai pu juste faire connaissance aujourd’hui hein) et qu’on se reverra pour la carie. Il me parle comme une enfant…Ou comme un mec qui va dépuceler une jeune fille,

« Je vais y aller doucement, pour pas vous faire mal. Si ça va pas, vous me faites un signe et j’arrête de suite…Et si vraiment ça ne va pas on fera une petite anesthésie d’accord ? »

Heu oui…Je ne vais pas lui dire « non non finalement j’ai pas envie là, j’le sens pas ! Je ne suis pas prête, jamais avant le mariage ! »

Alors voilà, je m’allonge, la lumière dans la tronche, une serviette en papier dans le cou…On perd toute dignité j’vous dis ! J’ouvre la bouche, forcément hein ! Et bzzz il attaque ! Je pense à essayer de ne pas le mordre, essayer de ne pas trop baver, essayer de ne pas jouer les douillettes ! Une anesthésie pour un détartrage quoi…Alors ma foi…Et puis comment on sait quand on a trop mal ? C’est comme quand on va à l’hôpital ça et que l’urgentiste vous dis « sur une échelle de 1 à 10, où se situe votre douleur ? » Elle a pris l’ascenseur et elle est déjà au dixième ducon !! On s’en fou de savoir combien on a mal, on a mal et c’est tout quoi !!

Quoi qu’il en soit je n’ai pas envie d’une anesthésie…non plus ! Alors de temps en temps je fais des humm ou des aaahhh légers, pour pas paraître trop sensible mais pour qu’il sache que s’il n’y va pas mollo je lui sectionne un doigt ! Et à chaque humm ou aaah devinez ? il me dit « pardon » Mais non mais oh !! J’ose plus me plaindre peuchère ! Il demande pardon pour le mal qu’il me fait ! Hé j’suis pas Jésus moi !!

J’en prends plein la poire, son appareil il m’éclabousse partout, même lui ça l’éclabousse quoi ! Puis avant, quand on se rinçait la bouche on avait un p’tit gobelet en carton mou (qui devenait tout raplapla quand on le serrai nerveusement) avec un liquide rose dégueulasse et qu’on recracher dans un petit lavabo, qu’il fallait faire gaffe à ne pas louper ! Bah c’est fini ça ! Il me dit « je vais vous rincer la bouche » Hein ? comment ça ? C’est quoi ce bazar-là ? il me fout un petit tuyau dans la bouche qui me fait l’effet d’un karcher ! Ah bah déjà que j’avais la bouche pleine de bave, là c’est le tsunami buco dentaire quoi ! Puis il sort un autre petit tuyau, comme une paille qu’il me met dans la bouche et il me dit « soufflez » Sauf que gauche/droite, souffler/aspirer même combat je sais plus faire ! Et puis son truc là j’ai l’impression que je n’ai pas besoin de souffler il aspire tout ! Jusqu’à ma langue ! Et ça fait un moche bruit de suçon baveux blurp !! Ah mais franchement, déjà j’ai du mal à croire que des patientes puissent tomber amoureuses de leur gynéco mais des dentistes ! Comment on peut être séduisant chez le dentiste quoi ? Finalement j’aurai peut-être dû mettre mon décolleté hein !

Je suis toujours allongée, les pieds plus haut que ma tête, j’imagine le tableau ! Il se trompe de position pour me libérer et je fais un roulé boulé quoi ! La petite serviette en papier autour du coup, telle une mémé qui vient de finir sa bouillie (z’avez remarqué que là je ne parle plus de vierge juvénile !) il me tend un miroir ! Mais ils ont quoi avec les miroirs ici ? Il a eu peur que je prenne le melon avec mon tartre en moins, il a voulu me rappeler comment on est moche chez le dentiste ? Je me vois donc, visage avachi, cheveux en vrac, serviette autour du coup…A devoir sourire face au petit miroir pour admirer le beau travail qu’il a fait ! C’est vrai que c’est beau ! Y’a plus rien (je parle du tartre parce que, heureusement, mes dents sont là !) Mais bon, je n’ai pas envie de sourire à ça quoi !

« Voilà, vous allez pouvoir sourire sans complexes »

Alors déjà mon gars mes complexes c’est pas dans ma bouche qu’ils sont, ensuite ce n’était pas mon tartre qui m’empêcher de sourire.

« Oh de toutes façons, que je lui réponds, vu la taille de mes dents, c’était difficile de les cacher pour sourire ! »

Ah ah ! Il se marre de toutes ses dents blanches…et moi aussi tiens ! Elles sont toutes blanches ! On va s’éblouir si ça continue ! Monsieur le dentiste est content, il me libère de mon fauteuil (sans se tromper de position) non sans m’avoir enlever mon bavoir et commencer à m’essuyer la bouche !! Si !!! J’vous jure !!!! Putain comment j’étais mal !! Il m’a tendu le truc beurk et m’a dit « je vous laisse finir » Ouais t’es gentil mon gars merci bien !! C’est la bouche que tu voulais m’anesthésier, pas les bras ! Pfff

Retour à son bureau où il m’explique comment je vais devoir continuer à « travailler » jusqu’à notre prochain rdv pour la carie. Brossage de dents avec un nouveau dentifrice (dont il « m’offre » deux tubes de la taille de mon doigt…Non mais t’as vu la taille de mes dents ?!) et me prescrit un bain de bouche pour 10 jours.

« J’utilise déjà un bain de bouche moi…(faut toujours que je la ramène hein ?!)

-oui, un produit de grande surface ?

-Oui…

-C’est très bien mais pour vous donner un ordre d’idée, votre produit de grande surface à 0 ,06% de (chépluskoi) et celui que je vous prescris en à 12%…

-ah ouais ! (Je dis ouais ! je ne dis pas oui ! c’est bon, plus la peine de jouer la fifille hein ! Je serai même prête à lui répondre « putain de merde ! » si je me laissais aller ! On n’a peut-être pas garder les cochons ensemble mais ce mec m’a essuyé la bouche quoi !!)

-C’est pour ça que vous n’allez l’utiliser que 10 jours. 3 fois par jour 1 minutes (je me vois déjà avec mon téléphone sur chrono dans la salle de bain) »

Au revoir madame, à bientôt, etc etc… Il me tends mon ordonnance et m’invite (encore !) à me diriger vers la secrétaire pour récupérer ma carte vitale. Fort heureusement il ne m’y accompagne pas…je sais marcher hein!

Devant la secrétaire nouveau moment de panique… « J’ai oublié de demander au docteur, je viens de faire un détartrage (enfin c’est lui qui l’a fait ok !) je peux boire un café ? » Bah quoi ne riez pas ? La pub pour le chewing gum et la nana qui a des taches brunes sur les dents à cause de son café ça m’a traumatisé moi ! Je suis sûre que j’aurai pas des petits chewing gum qui viendront danser devant ma tasse pour que je pense à mâcher !

La secrétaire, elle rit pas non plus ! Elle me regarde et me dit : « Vous êtes comme moi vous hein ! Il vous faut du café. Oui oui vous pouvez sans problème » C’est moi où ils sont bizarres dans ce cabinet ? L’autre qui m’essuie la bouche, elle qui m’embrasserai presque parce que moi aussi, je bois du café quoi !! Je ne vais pas lui dire qu’on est pas les deux seules va, je sens que ça pourrait lui faire un choc…Je lui sourit chaleureusement (et sans tartre !) et je m’en vais !

Je vais à la pharmacie avec ma petite ordonnance chercher mon arrache gueule…Je regarde mon ordonnance en patientant et je n’y vois même pas le nom du médoc parce que je bloque sur la ligne en dessous de mon nom « 44 ans et 6 mois » Non mais j’hallucine quoi !! « 6 mois » ! Tu ne veux pas me noter mon âge en mois non plus ? Comme les petits « j’ai 534 mois ! » Je t’ai demandé moi de me rappeler que le 45 il arrive dans 6 mois à peine ?!

T’as de la chance que j’ai une carie toi tu sais…